Comment devenir auto-entrepreneur ? Les démarches !

Vous êtes de plus en plus nombreux à rêver d’être indépendant pour travailler à votre compte. En choisissant le statut micro-entrepreneur, il est possible d’accéder à l’entrepreneuriat individuel tout en bénéficiant d’une multitude d’avantages. Comment peut-on devenir auto-entrepreneur ? Quelles sont les démarches à suivre ?

Qui peut devenir auto-entrepreneur ?

Que vous soyez déjà fonctionnaire, salarié ou même à la retraite, il est possible d’accéder au statut de micro-entrepreneur pour créer votre petite entreprise.

Les démarches de création d’une société deviennent de plus en plus simples, la comptabilité est allégée et les avantages fiscaux sont nombreux. Pourquoi ne pas en profiter pour lancer votre propre business et devenir indépendant financièrement  ?

On précise que la majorité des activités professionnelles sont autorisées par le régime de la micro-entreprise. En revanche, on indique que certains métiers ne peuvent pas être exercés sous le régime de l’auto-entreprise (médecin, avocat, agriculteur, etc…).

De plus, aucun diplôme n’est requis pour devenir auto-entrepreneur. Cependant, certaines activités doivent être soumises à une autorisation. Il s’agit par exemple de l’électricien qui doit justifier son expertise.

Pour bénéficier de ce statut, il est indispensable de respecter certains seuils de chiffre d’affaires. Ce dernier dépend de l’activité exercée : le régime micro-BIC et le régime micro-BNC. Ainsi, l’entreprise doit réaliser un chiffre d’affaires qui ne doit pas dépasser :

  • 170 000 euros pour le régime micro-BIC (bénéficies industriels et commerciaux) ;
  • 70 000 euros pour le régime micro-BNC (bénéfices non commerciaux) ;

Pour les commerçants, ils doivent obligatoirement s’immatriculer au registre du commerce et des sociétés (RCS), alors que les artisans doivent s’immatriculer au répertoire des métiers (RM). Dans les deux cas, le micro-entrepreneur est exonéré des frais d’immatriculation.

Devenir auto-entrepreneur : la domiciliation

Pour devenir auto-entrepreneur, plusieurs solutions s’offrent à vous :

À domicile

Pour exercer votre activité à domicile, il suffit de respecter quelques règles :

  • Pour les personnes vivant dans une Zone Franche Urbaine (ZFU), il n’est possible d’exercer votre activité à domicile que si votre bail ou règlement de copropriété ne l’interdit pas ;
  • Pour les auto-entrepreneurs habitant dans une ville plus de 200 000 habitants, travailler à domicile n’est possible que si aucune disposition contractuelle ne l’interdit ;

Pour les personnes qui souhaitent recevoir des clients à domicile, certaines règles sont à respecter :

  • Si vous habitez au rez-de-chaussée, vous êtes libre de recevoir vos clients à domicile ;
  • Si vous habitez en étage, il faut avoir une autorisation fournie par le maire ;

Par ailleurs, il n’y a aucune loi qui vous interdit de stocker la marchandise à votre domicile, à moins qu’elle ne revête un caractère particulièrement dangereux.

Dans un local professionnel

Pour les auto-entrepreneurs immatriculés au RCS ou au RM, ils bénéficient automatiquement du statut des beaux commerciaux ainsi que ses avantages.

Dans une société de domiciliation

L’auto-entrepreneur peut installer son siège dans une société de domiciliation. De cette façon, un contrat est conclu entre le micro-entrepreneuret l’entreprise de domiciliation.

Devenir auto-entrepreneur : la comptabilité

En ce qui concerne la comptabilité, voici les éléments à prendre en compte :

Le livre de recettes

Le micro-entrepreneur doit tenir un livre de recettes encaissées, ordonné chronologiquement. Le document doit contenir les éléments suivants :

  • le montant et l’origine des recettes ;
  • le mode de règlement ;
  • la référence des pièces justificatives ;

Si votre activité consiste à vendre des marchandises, fournitures et denrées, ou fournir des prestations d’hébergement, vous êtes obligé d’effectuer un registre des achats.

La facturation

Pour effectuer une vente ou une prestation, l’auto-entrepreneur doit remettre à son client une facture. Le document doit contenir toutes les mentions obligatoires et être conservé 10 ans après la clôture de l’exercice comptable.

On précise que le régime de la micro-entreprise a l’avantage d’être exempté de TVA.

Le compte bancaire à usage professionnel

Le micro-entrepreneur est obligé d’avoir un compte bancaire réservé à l’ensemble des transactions financières liées à son activité. Il s’agit d’un compte qui permet d’encaisser les recettes, prélever les dépenses et les achats, effectuer les prélèvements pour se rémunérer, utiliser plusieurs moyens de paiement, ou encore obtenir un crédit.

Les aides à la création d’entreprise

Si vous souhaitez devenir d’auto-entrepreneur, voici les aides pouvant vous intéresser :

De nombreuses aides

Pour créer votre entreprise, vous pouvez bénéficier de plusieurs aides. En voici quelques-unes :

  • Pôle emploi peut maintenir, partiellement, les allocations d’assurance chômage ;
  • Pour les professions artisanales et commerciales, une exonération des charges sociales est prévue pour une durée de 24 mois…

ACCRE et NACRE

En tant qu’auto-entrepreneur, vous pouvez bénéficier de l’Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs (ACCRE), qui est une aide à la reprise ou à la création d’entreprise. C’est un dispositif qui vous permet d’être exonéré, totalement ou partiellement, des charges sociales pendant les 3 premières années. Il suffit de respecter certaines conditions.

Pour bénéficier de l’ACCRE, il faut faire la demande dans un délai qui ne dépasse pas les 45 jours suivants la date de création de votre entreprise.

En ce qui concerne le NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d’Entreprise), il s’agit d’un système d’accompagnement d’au moins 3 ans qui s’offre aux auto-entrepreneurs.

On cite également l’Allocation d’aide au retour d’emploi (ARE), qui peut aider un auto-entrepreneur à créer ou reprendre une entreprise, ou encore l’Aide à la reprise ou à la création d’entreprise (ARCE), qui est un dispositif qui permet de recevoir les allocations chômage sous forme de capital.

 

Aujourd’hui, devenir auto-entrepreneur n’est pas une tâche très difficile à faire. Il existe plusieurs aides octroyées aux personnes souhaitant lancer leur propre entreprise et devenir indépendant financièrement. Alors, pourquoi ne pas en profiter ? Le statut auto-entrepreneur est un tremplin qui pourra vous aider à lancer votre SARL ou SA. Qui sait ce que l’avenir vous cache ! Tout est possible !

About The Author

Lucas HEINTZ

Bonjour, je m'appelle Lucas Heintz et mon but est d'aider un maximum de personne à atteindre leur indépendance financière. J'ai créé ce blog pour vous apprendre à créer votre business en ligne mais aussi à investir en immobilier et en bourse. Sachez qu'aujourd'hui si vous savez comment marche ces trois domaines, vous pouvez gagner beaucoup d'argent et sans travailler 10 heures par jour. Vous allez alors pouvoir acquérir votre indépendance et devenir votre propre roi. Plus besoin de travailler pour un patron et de faire ce que la société nous impose (métro, boulot, dodo). Vous pourrez travailler de n'importe où dans le monde et utiliser votre temps et votre argent pour faire ce que vous aimez ou pour passer du temps avec vos amis et votre famille. Mais avant cela, il faut se former un minimum à ces trois choses et créer votre business en ligne. Pour cela j'ai mis en place sur ce blog des formations vidéos qui vous expliquerons pas à pas comment faire. Une fois que vous participez à un programme vous avez un accès personnel privé pour échanger avec moi et réussir facilement.